Comment devenir franchisé en 5 étapes?

 

En ces périodes de pandémie, beaucoup de changements ont lieu. Bons nombres de personnes souhaitent changer de vie. Certains souhaitent habiter à la campagne, loin des villes. D’autres ne jurent plus que par le télétravail quand leur activité le permet. Et enfin, d’autres souhaitent carrément changer de vie, se mettre à leur propre compte et devenir ainsi leur propre patron.

Ces derniers trouvent souvent leurs bonheurs dans le système de la franchise. Devenir Franchisé chez McDonald, Bureau Vallée, Century 21 ou Pitaya vous fait rêver ?

Cet article vous expliquera comment devenir franchisé en 5 étapes.

Voici les étapes-clés :

1 – Faire son bilan personnel

Souvent, le bilan personnel est une étape peu ou pas prise au sérieux. Pourtant, avec ce bilan effectué, vous serez clair dans votre esprit. Vous pourrez mieux définir les contours de votre création d’entreprise ou reprise d’entreprise.

Le bilan personnel va permettre de coucher par écrit ses motivations, ses compétences, ses contraintes et son apport financier à consacrer au projet.

Vous devez connaitre vos motivations profondes. Pourquoi vouloir créer une entreprise ? Est-ce un besoin de liberté ? Cette nouvelle activité est-elle un projet rêvé de longue date ?

Cette partie est très personnelle et nécessite un travail sur vous-mêmes, en clair une introspection.

Le bilan personnel va aussi permettre aussi de poser à plat vos compétences, vos forces et faiblesses. Ces compétences seront-elles en adéquation avec ce nouveau projet ? Il est toujours plus sécurisant d’avoir des compétences en relation avec ce projet de franchise mais ne pas les avoir n’est pas un élément bloquant croyez moi. Cela dépendra de votre envie, votre motivation et votre capacité à vous adapter.

Le côté financier est aussi un des autres points de ce bilan personnel. Inutile de s’intéresser à des réseaux de franchises demandant un apport financier trop important si le vôtre est largement en dessous. Dans ce bilan personnel, au-delà de l’apport financier pour votre projet, prévoyez de mettre de côté de l’argent pour vivre si cela a du mal à décoller au début (ce qui est normal).

2 – Choisir son secteur d’activité et donc son Franchiseur

Votre bilan personnel effectué, vous aurez déjà l’esprit beaucoup clair. Votre choix du secteur d’activité et donc de votre franchiseur in fine sera plus simple.

En effet, en fonction de vos motivations et contraintes, vous saurez si le secteur d’activité de la restauration rapide par exemple est dans vos cordes ou pas.

Le choix du secteur d’activité va se faire en fonction de plusieurs critères. Certains critères auront plus d’importances que d’autres selon chacun.

Pour effectuer votre choix, il vous faudra prendre en compte vos motivations, vos compétences, votre investissement financier, la rentabilité financière à venir du commerce, l’évolution du marché choisi, la difficulté ou non à la revente de son business.

Une fois le secteur d’activité choisi, vous pourrez procéder à la sélection de votre futur franchiseur.

Ne choisissez que les enseignes de votre secteur d’activité afin de ne pas vous éparpiller. Il faudra prendre contact auprès d’eux afin d’échanger en envoyant votre dossier de candidature. Vous allez récupérer un DIP (Document d’Information Précontractuel depuis la loi Doubin) et dans ce dernier, vous y trouverait pas mal d’informations comme la liste des franchisés, les ouvertures et fermetures de franchise du réseau, bilans financiers du réseau.

Juste une petit mise en garde concernant le DIP. Ne vous arrêter pas qu’à cela, allez voir les franchisés directement, parlez leurs, faites votre étude de marché vous-mêmes, vérifier la notoriété du franchiseur sur internet, surfez sur des sites spécialisés pour trouver des informations (le site de la de fédération française de la franchise par exemple). Y-a-t-il une véritable transmission des savoirs faire en contrepartie des royalties ? C’est important.

Prenez votre temps et informez-vous bien sur le réseau qui vous intéresse. Un franchiseur évasif sur les questions posées par un candidat est à fuir, tout doit être limpide sinon attention danger ! Choisir un franchiseur ce n’est pas juste choisir une marque, c’est aussi choisir un Master-franchise.

3 – Evaluer son apport financier personnel

Pour devenir franchisé, il vous faudra définir votre apport financier personnel. Cet apport personnel viendra financer une partie de l’investissement global, le reste étant supporté par de l’emprunt bancaire.

Cet apport financier va permettre de financer les droits d’entrée dans le réseau de franchise. Ce droit d’entrée et les redevances financières financent les formations, la structure du franchiseur, la recherche et développement… Attention, les stocks ne sont pas inclus.

Plus vous aurez du cash, plus le réseau de franchise sera intéressant !

4 – Faire son business plan

Voilà, vous y êtes presque. Vous commencez à avoir pas mal d’informations pour devenir franchisé.
De plus, vous saurez quel sera votre place dans ce projet. Enfin, vous savez également avec quel franchiseur vous allez collaborer et avec quel moyen financier à votre disposition.

Et bien maintenant, il faut tout simplement rentrer toutes ces informations dans un état qui va synthétiser le tout et cet état parle aux banques lol le fameux Business plan.

Concrètement, un business plan est composé des éléments suivants :

  • Présentation du projet et du porteur du projet
  • Présentation du franchiseur
  • Etude de marché et analyse du point de vente
  • Eléments financiers contenant un compte de résultat prévisionnel, un tableau de trésorerie prévisionnel, un tableau de retour sur investissement prévisionnel

Si vous n’êtes pas un financier de formation, je vous conseille de vous faire accompagner par un professionnel de la finance, soit un expert-comptable soit un consultant. Il sera plus à même de vous donner le meilleur statut juridique pour votre société. Il pourra même vous assister dans la présentation de votre projet auprès des banques.

5 – Signer son contrat de franchise

Le financement est accepté par la banque ? C’est bon ?

Votre main tremble et vous avez du mal à signer votre contrat ? C’est normal. Mais si vous avez tout fait correctement, il ne vous reste plus qu’à vous lancer, foncez, n’hésitez pas.

Une fois le contrat signé, il ne vous restera plus qu’à suivre les travaux de votre projet, qu’à commander vos stocks, qu’à débuter le recrutement de votre futur équipe… Et oui cela ne s’arrête jamais, bienvenue dans le monde de l’entreprenariat.

Voila nous sommes à la fin de notre article!

Comme vous pouvez le constater, devenir chef d’entreprise n’est pas un long fleuve tranquille. Cela nécessite beaucoup d’énergie et le jeu en vaut la chandelle ! Bonne chance à vous !

Note cet article
[Total: 1 Moyenne: 5]

Laisser un commentaire